Hei Hei DL 29″ – la polyvalence par Kona

Nous avons eu entre les mains pendant plusieurs semaines un Hei Hei DL 29, le cross-country polyvalent de Kona pour un test longue durée. Les Hei Hei constituent une grande famille, allant du pur XC, taillé pour tomber les chronos, au vélo de trail en 27.5 capable de jouer en enduro, en passant par les 29 pouces dont le DL qui nous intéresse ici.

Les Hei Hei sont disponibles en cadre aluminium ou carbone en fonction du modèle et bénéficient du système de suspension indépendant FUSE, qui a la particularité de ne pas avoir de point de pivot entre les bases et les haubans mais qui s’appuie sur la flexion verticale du triangle arrière. Le but pour Kona était de produire un cadre léger, simple et performant, tout en conservant une grande rigidité latérale pour l’efficacité au pédalage.

Nous avons emmené le vélo avec nous un peu partout durant plus de 4 mois, sur des randos roulantes et d’autres techniques, entre 20 et 60 km. Nous l’avons également mis à l’épreuve sur des parcours très cassants et exigeants comme le Cami Ramader dans les Pyrénées Orientales et même sur les pistes du bike park de Tignes pendant 5 jours.

Sur les sentiers de la Montagne Noire

Les présentations

Lorsque Kona a revu le Hei Hei en 2016, 10 ans après son apparition, le but était de concevoir un vélo plus polyvalent, plus à l’aise dans les parties techniques tout en conservant des aptitudes au pédalage dignes d’un vrai XC. Une cure d’amaigrissement était également au programme et bien sûr le vélo devait être toujours aussi facile à prendre en main et fun à piloter.

Au final on est en présence d’un cadre très sloping aux courbes élégantes. Le passage des gaines se fait en interne à l’exception du frein arrière. Il est à noter qu’il n’y a pas de plots ISG, mais cela semble logique étant donné la vocation du vélo. Enfin, le cadre adopte le standard Boost pour ne faire aucune concession sur la rigidité.

En taille M, le vélo a un reach de 430 mm, un stack de 605 mm, des bases de 430 mm, un angle de chasse de 68° et un angle de tube de selle de 74°.

Géométrie :

Dans les Pyrénées Orientales

Toujours dans les Pyrénées Orientales

Sur les hauteurs de Carcassonne

Action !

Dès les premiers coups de pédale on ressent la grande rigidité du Hei Hei DL, ça ne bronche pas ! Le vélo est très nerveux et les relances sont démoniaques. On s’interroge d’abord quant au confort distillé par le vélo mais après quelques kilomètres on s’aperçoit que ce n’est finalement pas si mal que ça. Les petits chocs sont très bien filtrés et l’amortisseur Fox Float Performance travaille très bien, à condition bien sûr d’avoir pris le temps de bien régler le SAG (+- 25%).

La position sur le vélo est très bonne, on se sent bien immédiatement et l’on a plutôt l’impression d’être au guidon d’un vélo de trail que d’un XC. Le guidon large (760 mm) et la potence relativement courte, tous deux estampillés Kona, ne sont pas trop dépaysants pour quelqu’un comme moi plutôt habitué à rouler en enduro. On retrouve une paire de freins Shimano XT, au très bon toucher et à l’endurance sans faille depuis que les problèmes de jeunesse ont été corrigés.

Côté transmission, on retrouve du XT également, mis à part le pédalier et le plateau 32 dents qui viennent de chez Race Face. Chose encore rare sur un vélo de XC mais qui pour moi a tout son sens, Kona a choisi de monter une tige de selle télescopique, une KS Lev Integra, dont le fonctionnement est impeccable malgré l’ergonomie du levier qui n’est pas des plus agréables à manipuler.

Puisque le Hei Hei DL est un XC, on a commencé par le faire monter, fortement même pour voir ce qu’il avait dans le cadre.

C’est du côté d’Olette, dans les Pyrénées Orientales qu’on lui a offert sa première grosses ascension : 20 km non-stop pour 1200 mètres de dénivelé sur route, piste et single. Avec son poids contenu et sa géométrie taillée pour pédaler, le vélo monte au train sans rechigner lorsque c’est roulant, et il fait des merveilles lorsque le terrain devient technique. L’avant n’a pas tendance à cabrer dans les portions très raide. On retrouve bien là le caractère d’un cross-country. La roue arrière reste bien collée au terrain et il est facile de garder un certain rythme. Nous avons par contre toujours roulé avec l’amortisseur en position ouverte, hormis sur les portions de route.

Au sommet du bike park de Tignes

Le système FUSE isole bien la suspension de la transmission et on ne ressent pas de kick-back au pédalage.

Dans les descentes techniques comme celle du Cami Ramader on a poussé le vélo dans ses retranchements. Nous n’avons pas eu à déplorer de flottement au niveau des roues qui se sont avérées suffisamment rigides et capables de bien encaisser. Les marches ne lui font pas peur et il reste stable à haute vitesse. La Fox Float Performance en 120 mm et au format Boost est suffisamment rigide et permet de passer sereinement à peu près partout.

C’est d’ailleurs une très bonne chose que Kona ait choisi de monter une fourche un peu costaud sur le Hei Hei DL. Le chassis s’y prête très bien, et une fourche plus petite l’aurait certainement bridé.

Attention toutefois aux excès d’optimisme, le Hei Hei DL reste un vélo de cross-country, ce n’est pas un Process, et je me suis fait quelques fois rappeler à l’ordre 🙂

Détails :

  • Cadre : Kona Race Light Carbon 100 mm
  • Tailles : S, M, L, XL
  • Amortisseur : Fox Float Performance
  • Fourche : Fox Float 34 Performance Air 120 mm
  • Pédalier :  RaceFace Aeffect cinch
  • Plateau :  32t Narrow/Wide
  • Boitier de pédalier :  Shimano Deore PF92
  • Chaîne : KMC X11
  • Cassette :  Shimano XT 11-42t 11v
  • Dérailleur arrière : Shimano XT Shadow Plus
  • Shifter :  Shimano XT
  • Freins :  Shimano XT 180 / 160 mm
  • Jeu de direction : FSA No.57B
  • Cintre :  Kona XC/BC 35 Riser
  • Potence : Kona XC/Road 35
  • Grips :  ODI Ruffian MX
  • Tige de selle : KS Lev Integra w/Southpaw Lever 31.6 mm
  • Selle : WTB Volt Comp
  • Moyeu avant : Joytech 110×15 mm
  • Moyeu arrière : Joytech 148×12 mm
  • Jantes : WTB KOM i29 TCS
  • Pneu avant : Maxxis Ardent EXO TR 29×2.25″
  • Pneu arrière : Maxxis Ikon EXO TR 29×2.2″
  • Couleur : vert, noir, bleu
  • Poids : 11,5 kg env. avec les pédales
Kona Hei Hei DL 29 2017
Kona Hei Hei DL 29 2017
Kona Hei Hei DL 29 2017
Kona Hei Hei DL 29 2017
Kona Hei Hei DL 29 2017
Kona Hei Hei DL 29 2017
Kona Hei Hei DL 29 2017
Kona Hei Hei DL 29 2017
Kona Hei Hei DL 29 2017
Kona Hei Hei DL 29 2017
Kona Hei Hei DL 29 2017
Kona Hei Hei DL 29 2017
Kona Hei Hei DL 29 2017

Pour conclure :

On a trouvé ce vélo vraiment fun à piloter et diablement efficace lorsqu’il s’agit de pédaler, même longtemps et sur des terrains techniques et exigeants. Kona a réussi le tour de force de combiner le meilleur de deux mondes : celui du cross-country et celui du trail. Son confort et ses périphériques bien choisis vous permettront d’envisager tous types de sorties et même de vous aligner sur des compétitions.

Si nous avions un reproche à faire, cela concernerait les pneus, qui nous ont semblé un peu légers compte-tenu des capacités du vélo, notamment à la descente. Nous aurions plutôt monté une paire de pneus plus typés enduro. A part ça, c’est du tout bon, le Hei Hei DL est vraiment l’incarnation du vélo à tout faire, qui sans exceller dans un domaine, donnera le sourire à son propriétaire à chacune de ses sorties !

Toutes les infos sur le site Kona : konaworld.com/hei_hei_dl