Le calendrier de la 6ème saison des Enduro World Series [EWS] vient d’être dévoilé par l’organisation. Au programme : 8 étapes dont 2 désormais classiques (Whistler et Finale Ligure), 4 nouvelles (Lo Barnechea au Chili, Manizales en Colombie, Petzen entre Autriche et Slovénie et enfin Olargues, dans le massif du Caroux en France) et le retour d’Ainsa en Espagne et La Thuile en Italie.

Du beau spectacle en perspective !

Les 8 étapes des EWS 2018

24 – 25 mars Lo Barnechea, Chili
31 mars – 1er Avril Manizales, Colombie
12 – 13 mai Olargues – Montagnes du Caroux, France
30 juin – 1er juillet Petzen – Jamnica, Autriche / Slovénie
21 – 22 juillet La Thuile, Italie
12 août Whister, Canada
22 – 23 septembre Ainsa – Sobrarbe, Espagne
29 – 30 septembre Finale Ligure, Italie

Whistler – Canada

La Thuile – Italie

Le communiqué officiel :

Une fois de plus, les Enduro World Series poursuivront en 2018 leur quête des meilleurs spots VTT au monde. Demandez le programme…

La sixième saison de la coupe du monde enduro sera composée comme le veut la tradition de huit étapes disséminées sur trois continents différents. Et pour débuter l’année 2018 sur des chapeaux de roues, ce sont quatre destinations complètement inédites qui ouvriront le bal.

En mars, la série sera de retour en Amérique du Sud pour le début des festivités, avec une première manche organisée à Lo Barnechea (Chili) par nos amis de Montenbaik. Située au Nord de la capitale Santiago, cette épreuve proposera aux Riders deux grosses journées de course dans les Andes, au milieu de paysages lunaires uniques en leur genre.

Toujours en Amérique du Sud, la deuxième étape les emmènera ensuite pour la première fois en Colombie. A Manizales, ils découvriront une variété de terrains hallucinante, entre forêts de pins, jungle luxuriante et plantations de café. Le tout condensé sur une journée de compétition précédée d’un prologue urbain.

Ensuite, direction l’Europe et le Sud-Ouest de la France, à Olargues – Montagnes du Caroux, pour une nouvelle manche qui empruntera les tracés du célèbre Epic Enduro. Au menu : deux jours de course dans la plus pure tradition française, autour du village médiéval et sur les chemins rocailleux caractéristiques de ce spot, qui repousseront autant les limites physiques que techniques des concurrents.

Le quatrième événement du calendrier sera également inédit… à double titre. Non seulement il se déroulera sur un spot jamais visité par les EWS, mais en plus ce sera la première fois qu’une telle course aura lieu à cheval entre deux pays. Débutant sur les beaux single-tracks slovènes de Jamnica, elle se poursuivra en Autriche le lendemain, à Petzen, où les riders dévaleront quelques unes des spéciales les plus longues jamais courues en EWS, ainsi que des liaisons souterraines. Un rendez-vous qui promet d’être aussi varié que mémorable.

Au sortir de ces quatre premiers événements originaux, le championnat se poursuivra sur des terrains plus familiers, à commencer par La Thuile (Italie) qui accueillera la cinquième épreuve de la saison. Aux pieds du majestueux Mont Blanc, les pilotes retrouveront alors les chemins alpins qui les ont fait adoré la Thuile par le passé : des descentes longues et raides, des montées rudes et quelques remontées mécaniques pour en profiter au maximum. Autant d’éléments tellement bons qu’ils justifient à eux seuls le retour de cette étape au calendrier pour la troisième fois en six ans.

Autre continent et autre classique des EWS : la sixième étape 2018 s’arrêtera à Whistler. Organisée dans le cadre des célèbres Crankworx, cette dernière n’a pas vraiment besoin d’être présentée tant elle est fameuse. On dira simplement que pendant une journée, les riders seront repoussés jusqu’à leurs limites, au point de légitimer le surnom de “Cranzilla”, mais les emblématiques pistes canadiennes sont tellement savoureuses que chaque année on ne résiste pas au plaisir d’y revenir.

Dans le même registre, Ainsa Sobrabre fut également plébiscitée par les pilotes en 2015, alors à la demande générale, le spot espagnol est réintégré l’année prochaine. Au départ du village pittoresque et de son château du XIIème siècle, les pilotes s’élanceront pour deux jours de course dans les montagnes environnantes et sur les sentiers poussiéreux des contreforts pyrénéens.

Et comme le veut la tradition, c’est Finale Ligue (Italie) qui clôturera la saison. Etape incontournable du calendrier enduro international, la Riviera italienne réunit tous les ingrédients pour terminer l’année en beauté : le soleil, une centaine de kilomètres de sentiers de premier choix, et la Méditerranée en toile de fond de la cérémonie d’attribution des couronnes mondiales.

Chris Ball, directeur des Enduro World Series : « Nous sommes très fiers d’annoncer la sixième saison des EWS, mixant des nouvelles destinations appétissantes et des grandes classiques. Et quel plaisir de voir que les partenariats noués au fil des ans avec nos partenaires permettent de faire grandir toujours plus fort ce sport. Avec du voyage, de l’aventure, du suspense, des spectateurs enjoués, des sentiers spectaculaires et une logistique bien huilée, 2018 promet déjà d’être une saison passionnante.

Liens utiles : enduroworldseries.com | Facebook